L’anglais des affaires est-il vraiment si différent des conversations de tous les jours en anglais ?

La réponse à cette question est probablement oui et non 🙂 Lorsqu’on se trouve dans une situation où on doit utiliser son anglais des affaires, la limite entre ce qui relève de la conversation simple et l’anglais professionnel n’est pas toujours très claire. En effet, les relations de travail induisent un certain temps passé à construire une relation de confiance. Les ‘small talks‘ font partie intégrante de la relation de travail.

Quels sont les sujets de conversation en anglais des affaires?

Les exemples de ‘small talks’ ou ‘ice breakers’ (pour briser la glace) sont nombreux. Les conversations en anglais sont les mêmes que celle qu’on ferait en français, elles sont liées à l’actualité, le temps qu’il fait, les voyages, les transports, la famille et même le sport sont tout à fait adaptées lorsqu’on rencontre un nouveau collègue, partenaire commercial ou client. Une règle de base veut que l’on évite les sujets qui fâchent comme la politique ou la religion. De nos jours, il faudrait probablement rajouter d’autres sujets sensibles qu’il vaut mieux ne pas aborder avant de mieux connaître son interlocuteur.

Préparez ce que vous souhaitez dire

Avant ou après un meeting, et même pendant les pauses, c’est le moment de traiter de sujets plus légers plus ou moins éloignés du travail. Si vous devez exposer une présentation et ‘faire un pitch’, tout doit être bien rôdé et répété à l’avance. Vous aurez un Powerpoint ou un document à faire passer que vous aurez élaboré afin de faire passer du mieux possible vos idées en fonction de la stratégie que vous avez planifiée. S’il est évident que tout ce qui fait partie d’une présentation formelle est bien préparé, il en va de même pour tout le côté informel, surtout lorsqu’on n’a pas l’habitude de parler anglais.

C’est une bonne idée de se réfléchir à ce qui pourrait être dit mais lorsque vous vous exprimez sur le sujet, il faut que cela viennent à point et de façon naturelle. Un ‘pitch’ en anglais devra être livré clairement, sans hésitation et sans faute et montrera votre professionnalisme.

Donc, à la question de savoir si on a besoin de prendre des cours d’anglais des affaires en particulier ou est-ce qu’on peut se contenter de cours d’anglais de conversation? La réponse dans notre prochain article…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *